Les 5 règles qui protègent le SEO de vos tests A/B

Thierry De Marre septembre 15, 2016
8
shares

Comment éviter des soucis de SEO en effectuant des tests A/B

Pourquoi les #tests A/B peuvent-ils nuire au #SEO, et 5 règles pour l’éviter.
Cliquez pour tweeter

« […] Nous sommes contents que vous fassiez ce test ! Les tests A/B et ceux à plusieurs variantes permettent de faire en sorte que ce que vous proposez plaise vraiment à vos utilisateurs. » – Google

Nous effectuons des tests A/B pour améliorer la qualité de nos sites Internet et donc en fin de compte la conversion. Mais nous ne voulons surtout pas manquer de trafic en effectuant ou à la suite de ce test. Les pages de peu de valeur, la perte de vitesse et la perte de ‘crawl budget’ peuvent provoquer une descente dans les résultats de recherche. Et si c’était faux ?

Nous allons répertorier ici pourquoi les tests A/B peuvent être néfastes pour le SEO et proposer 5 règles pour l’éviter.

L’argument ultime : le CRO et le SEO ne sont pas destinés à se tirer dans les pattes mais à travailler ensemble pour obtenir de meilleurs résultats.

Pourquoi un test A/B peut-il être néfaste pour le SEO ?

  • Effectuer un test A/B signifie qu’il existe au moins deux versions différentes d’une même page. Cela risque de poser un problème de contenu en double.
  • Il peut se produire des boucles ou des erreurs de redirection (301 au lieu de 302).
  • Des tests mal conçus peuvent être à l’origine d’une mauvaise expérience pour l’utilisateur (messages contradictoires, bugs, etc.)
  • services-cro-3
  • Le site peut perdre de la vitesse à cause de codes supplémentaires, redirections, modifications et autres.
  • Effectuer un test A/B peut signifier un gain de conversion, mais une perte en SEO si l’effet du SEO n’a pas été pris en compte (p. ex. en cas de changement de titre ou de texte, de suppression d’une barre latérale, etc.).

Les 5 règles qui permettent d’éviter que le CRO influence négativement le SEO

  1. Faites en sorte que les sujets CRO et SEO ne s’influencent pas mutuellement

    • Nous entendons par là qu’il ne faut pas entreprendre “d’actions SEO” capables de perturber les résultats CRO. Exemple : ne jamais apporter de modification sur une page alors qu’un test est en cours. Ce serait désastreux pour les résultats du test. S’il est indispensable d’effectuer un changement sur une page, cessez le test, mettez la page à jour et recommencez le test.
    • Si vous voulez vous rendre compte de l’impact d’une modification SEO, testez-la en tant que variante. Cf. cet article très utile de Moz.
  2. Suivez les directives de Google

    1. a. Pas de ‘cloaking’
    2. b. Utilisez une URL canonique
    3. c. Utilisez des redirections 302, pas de 301
    4. d. Ne poursuivez pas le test inutilement.

    Lisez plus ici.

  3. Faites en sorte que la version de contrôle soit la version live

  4. Lorsque vous faites des expériences avec des versions différentes, cela ne devrait pas vous coûter des positions dans les moteurs de recherche. Pour cela, les versions-test ne doivent jamais être les pages qui sont indexées.

    Il est très important que la version originale (ou contrôle) reste la version canonicale indexée par Google. Ainsi, nous n’influoncerons pas les positionnements à cause de notre test. Quand nous aurons découvert le résultat du test, nos serons certains de savoir quelle est la meilleur version (au moins d’un point de vue UX), et nous serons bien contents de laisser indexer cette page là par les moteurs.

  5. Informez les équipes d’un projet de test

    • Annoncez les tests largement à l’avance et non pas au moment de les commencer.
    • Faites un calendrier centralisé sur lequel les tests A/B peuvent être ajoutés aux projets tels que les campagnes de marketing, présentations, publications de contenu, manifestations professionnelles, etc.

    Le fait de partager vos projets fait gagner beaucoup de temps aux équipes qui chercheraient à comprendre pourquoi tel ou tel site Internet ‘change’ d’un coup, pourquoi les utilisateurs signalent des bugs ou des changements de classement, etc.

    Choses à mettre au point avec les équipes concernées :

    • L’équipe SEO : Les modifications vont-elles influencer le SEO ? Y a-t-il des choses de prévues côté SEO susceptibles d’influencer les tests ?
    • L’équipe Marketing : Qu’en est-il des campagnes de bannière publicitaire, des changements de répartition du trafic, des événements prévus ?
    • L’équipe Content : Y a-t-il des publications importantes prévues susceptibles d’influencer la répartition du trafic ?
  6. Faites appel à des spécialistes du CRO et du SEO

  7. Le CRO et le SEO sont des disciplines différentes, souvent exercées par différentes équipes au sein de l’entreprise. Pour éviter qu’elles s’influencent de façon indésirable, il est important de travailler en étroite collaboration et de :

    • tenir compte du SEO dès la planification de nouveaux tests
    • connaître les dernières mises à jour et modifications Google
    • être préparé à rencontrer des problèmes imprévus tant en CRO qu’en SEO
    • composer la meilleure équipe possible
    4886393608_799d5a75b3_o
    CRO et SEO by Bruce Clay, Inc (licensed under CC BY 2.0)

Si vous observez les conseils ci-dessus, les tests A/B n’auront pas d’impact sur votre site dans les résultats de recherche.