L’Inbound Marketing Day 2017, nos leçons

Anka Verhoeven octobre 27, 2017
9
shares

 

Merde ! Le marketing n’est vraiment pas une chose facile de nos jours !

Thierry De Vynck

Thierry De Vynck de l’organisateur d’événements Dallas Antwerp, a tout à fait raison de dire cela. La multitude de stratégies, de canaux et d’outils ne facilite pas le travail du consultant en marketing. De quoi s’agit-il en inbound marketing et comment choisir la bonne approche ? A l’aide du SEO, Marc Waelbers a fourni quelques pistes : « L’inbound marketing est une question de confiance. Il repose sur la connaissance de ce qui se passe dans la tête de ses clients. Sur ce qu’ils pensent, ce qu’ils veulent, ce qu’ils ressentent. Du moment que vous savez cela, vous pouvez commencer à créer un climat la confiance. » Et c’est de cela qu’il s’agit en essence : la confiance de vos clients (potentiels).

Au travail avec l’inbound

Avec ses 27 résultats rapides en inbound marketing, l’Américain Paul Roetzer a fourni une quantité d’idées prêtes à l’emploi dont certaines sont à mettre en pratique aussitôt :

  • Subscribe checkbox : sur chaque formulaire présenté sur votre site Internet vous pouvez ajouter une case à cocher pour encourager votre visiteur de s’inscrire à votre newsletter.
  • Live chat : très facile et souvent gratuit, un outil qui permet de répondre aussitôt aux questions de vos clients. Par l’intermédiaire d’un pop-up, le visiteur a la possibilité de chatter directement avec quelqu’un de l’entreprise. Voyez notre live chat à droite, au bas de cette page.
  • FAQ content : grâce à Google, vous pouvez savoir quelles sont les questions qui ont été posées à propos de votre produit. N’hésitez pas à répondre à ces questions sur votre site Internet.
  • Repurpose content : actualisez votre contenu s’il date un peu et partagez-le sur un autre réseau : SlideShare, LinkedIn ou Medium par exemple. Partagez votre contenu plusieurs fois.
  • CRO : examinez les 10 pages les plus importantes de votre site Internet pour savoir si elles se prêtent de façon optimale à la conversion.
  • Comparison Matrix : n’hésitez pas à vous comparer à vos concurrents. Votre client le fera, donc pourquoi pas vous ?

Dans une perspective tournée vers l’avenir, Paul démontre pour finir comment l’intelligence artificielle peut relever le niveau de notre stratégie de marketing. Des outils qui rédigent automatiquement vos e-mails ou gèrent votre contenu, qui vous donnent automatiquement et en temps réel un aperçu de vos résultats ou qui sauront dire très précisément ce que font vos concurrents. C’est en train de venir, ce n’est plus qu’une question de temps.

10 leçons d’inbound marketing

1. Cerner le public que vous visez

Interrogez au moins 5 de vos clients actuels avant de vous mettre à l’inbound marketing. Sachez qui sont vos clients et créez un contenu qui sera précieux pour eux. Thierry De Vynck de Dallas est persuadé que tout commence par la connaissance de ses clients.

2. La qualité avant la quantité

« Il ne s’agit pas de produire du contenu, mais de vous distinguer par ce contenu. » Tom De Bruyne de SUE Amsterdam souligne l’importance d’un contenu différent, qui se démarque.

3. Consacrer autant de temps à la publication d’un contenu qu’à sa rédaction

La rédaction d’un bon contenu demande énormément de temps, mais une fois prêt, il est publié en un rien de temps. « C’est une grossière erreur ! », dit Thierry De Vynck. La publication d’un contenu mérite qu’on y consacre autant de temps qu’à sa rédaction.

4. Planifier, même longtemps à l’avance

Faites un calendrier du contenu pour le mois voire les deux mois suivants. Établissez la totalité de votre planning à l’avance. Mais soyez souple ! Vous devez être capable de l’adapter à tout moment. Examinez les résultats, tirez-en un enseignement et améliorez.

5. Vidéo, vidéo, vidéo

« D’ici 2019, 80% de l’ensemble du trafic sur Internet sera composé de vidéos. » Yan Ketelers de StoryMe montre à l’aide de quelques exemples ludiques comment vous pouvez insérer une vidéo à chaque étape de la navigation de l’acheteur. Ses conseils ? Commencez dès aujourd’hui. Consacrez du temps à Live Vidéo. Créez un réseau YouTube. Publiez votre message via LinkedIn vidéo.
use video in buyers journey

6. Laisser libre cours à sa créativité

L’inbound marketing vu par un créatif : « une correspondance barbare ». L’inbound, c’est la structure. La créativité, c’est le chaos. En tant que créatif, n’essayez pas de modifier la machine inbound mais de l’accepter et déterminez ce que vous avez envie d’y mettre. Ou, comme l’exprime le créatif Stijn Gansemans : « La créativité, c’est résoudre un problème de façon créative, perturbante ».

7. La couleur a son importance. Accordez-lui l’importance qu’elle mérite

Aux dires de Thierry Lescrauwaet d’UMAN360°, on sous-estime gravement l’importance de la couleur en marketing. Il pense que l’emploi des couleurs appropriées peut améliorer considérablement l’efficacité de votre site Internet.

8. Mesurer pour savoir

Si les données sont si importantes, pourquoi, alors, nous ne connaissons pas avec précision nos résultats ? Lonneke Spinhof souligne l’importance des KPI, les indicateurs clé de performance. Ne vous demandez pas : « qu’est-ce que nous devons savoir ? », mais : « qu’est-ce que nous avons envie de savoir ? » et consacrez-y du temps.

9. Demander du feedback et tirer des leçons du comportement de ses visiteurs

Étudiez le comportement des visiteurs de votre site Internet afin d’y déceler des modèles. Qu’est-ce qui marche et qu’est-ce qui ne marche pas ? Qu’est-ce qui retient vos visiteurs de continuer à cliquer ? Nick Heim de Hotjar souligne l’importance des enquêtes pour savoir ce qui retient les gens ou les stimule au contraire à convertir leur visite en action. « Associez le comment et le pourquoi pour comprendre la situation globale. »

10. Répondre aux questions de ses clients

Sommes-nous disposés à partager ce que le client veut savoir ? Ou préférons-nous le faire à notre manière ? Marcus Sheridan affirme que c’est pareil pour chaque entreprise. Des informations sur les prix, des problèmes potentiels, la comparaison avec le concurrent, des avis, la question de savoir qui est le meilleur, voilà les 5 sujets que chaque entreprise souhaite aborder le moins. Et ce sont pourtant ceux-là que le client veut connaître.

La franchise, il n’y a que cela de vrai…

Marcus Sheridan on inbound marketing day
Photo par @Renout sur Twitter

… et c’est ce qui rapporte le plus. De façon amusante mais bien étayée, Marcus Sheridan a convaincu son public du fait que tout commence par la confiance. Il a décrit le processus comme « une culture d’auditeurs et d’enseignants » selon laquelle vous essayez de savoir ce que le client veut savoir et vous répondez en toute franchise à toutes ces questions et doutes. « Ils demandent, vous répondez ». Petite phrase qui est en même temps que le titre de son livre, l’approche ‘révolutionnaire’ en faveur de laquelle plaide Marcus. En tant que consultant en marketing, vous prenez énormément de décisions inspirées par la peur de perdre vos clients. Ne serait-ce que le prix, qui est le grand absent de beaucoup de sites Internet. Dès lors que vous décidez de ne pas l’afficher, vous semez le doute et vous perdez votre visiteur. Marcus nous force à regarder la réalité en face : « le temps que passe un visiteur en moyenne sur votre site Internet quand il ne trouve pas ce qu’il recherche est de 10 secondes ». La franchise, il n’y a que cela de vrai. Si vous avez le courage de répondre en toute franchise à toutes les questions de vos clients, vous n’en titrerez que des bénéfices.