Conversion Day à Bruxelles … 0ptim1ze y était !

Avatar Anka Verhoeven décembre 5, 2016
21
shares

Conversion Day : nos 5 principaux points forts

Le mardi 15 novembre, le Conversion Day de Bloovi a réuni 700 professionnels du marketing en ligne à la Brussels Event Brewery. Tout au long de la journée, les conférenciers se sont succédé pour présenter les défis et tendances les plus récents dans le domaine du marketing en ligne. Et nous y étions ! Voici les 5 points forts que nous vous conseillons de retenir :

1. Données ou personnes ? Ce qui est vraiment important en marketing

En tant que professionnels du marketing en ligne, nous le savions depuis un petit moment : le pouvoir n’est plus détenu par l’entreprise, mais par le consommateur. C’est une réalité à laquelle les entreprises sont confrontées aujourd’hui et qui provoque une inversion de leur organisation. Ce ne sont plus les personnes aux postes à responsabilité qui prennent les décisions mais le consommateur. Cette transformation numérique oppose diamétralement deux aspects : les données et les personnes. Car de quoi s’agit-il vraiment en marketing ?

Niemand is een nummer in online marketing

Quand on veut développer son entreprise sur un marché où le pouvoir est détenu par le consommateur, il vaut mieux bien comprendre ce que souhaite précisément ce consommateur. Nous professionnels du marketing, nous avons tous les éléments en main pour savoir par des données qui est notre consommateur, ce qu’il fait et ce qu’il recherche. Déceler des tendances dans le comportement de vos clients est la clé de la réussite. Ce qui fait la différence, c’est ce que vous faites de ces données.

2. Le pouvoir du consommateur

Plusieurs conférenciers ont évoqué cet aspect : le consommateur est absolument en position forte. Ce qu’on dit sur votre produit ou votre marque sur les réseaux sociaux, les forums ou dans les blogs a un impact important sur la décision du consommateur : il achète ou il n’achète pas. David Darmamin, le fondateur de Hotjar, appelle cela ‘l’ère de l’utilisateur connecté’. Si vous vous plantez sur Internet, tout le monde le sait.

Belangrijkste inzichten David Darminin op Conversion Day

La véritable valeur réside dans l’expérience du consommateur : le client se souviendra de la sensation que vous lui avez procurée. Il faut donc identifier l’expérience client : quels sont les points de contact potentiels ? Traduisez l’identité propre à votre entreprise en quelques thèmes-clés que vous faites coïncider avec ces points de contact. Imaginez-vous à la place du consommateur.

3. La clé est dans le contenu

Les gens ne sont pas à la recherche de votre produit, mais à une réponse à leurs questions. Christian Kinnear de HubSpot l’a confirmé dans son colloque ‘Driving your business with inbound marketing’. Il existe une quantité incroyable d’informations, mais chaque morceau de contenu représente une chance d’être ‘trouvé’. Saisissez cette chance ! Partagez le contenu qui présente une valeur ajoutée pour votre public. Une conversation avec un représentant n’est pas une valeur, un e-book en est une.

Cela est valable pour le B2C comme pour le B2B, a souligné Jelle Annaars de Supercontent. Une action B2B va généralement droit au but : ‘achetez maintenant’, ‘essayez maintenant’. La personne qui visite votre site Internet pour la première fois ne vient pas du tout pour acheter ou essayer. Il veut apprendre à vous connaître, découvrir qui vous êtes et ce que vous faites. Jelle a proposé sa propre version de l’inbound marketing : les 4 A de Attraction, Affinité, Autorité et Action. « You want people to know you, like you, trust you and then you ask for a sale. »

4 A's van content productie

4. Les produits pas tape-à-l’œil ont eux aussi besoin de contenu

C’est forcément agréable d’écrire pour des marques qui ont le vent en poupe ou des produits tendance, mais les marques qui n’ont rien de tape-à-l’œil ont également besoin de contenu. 87% des utilisateurs d’Internet avouent qu’un contenu utile a bel et bien son influence sur l’achat de produits de tous les jours. 70% des entreprises de la planète n’ont pas de stratégie de contenu. Un pourcentage inquiétant dans un monde où le contenu a de plus en plus d’importance. Voici quelques conseils pratiques pour la rédaction d’un contenu sur ce produit de peu d’intérêt : tout commence par une stratégie, renseignez-vous suffisamment, ayez une bonne connaissance de votre entreprise et du public ciblé et servez-vous des outils disponibles. Identifiez le ‘buyer journey’ et écrivez un contenu pour chacune des étapes à l’aide d’un plan de contenu détaillé. Analysez, améliorez et répétez.

5. L’automatisation du marketing : le buzzword du moment

Marketing automation uitgelegd door Raak

L’automatisation du marketing, on en entend parler partout. Tim Karpisek de chez Raak explique le concept en deux points : comment aller en ligne droite du point de départ (1) à votre objectif (2) ? En marketing, on essaie, on corrige, on revérifie et on recorrige dans l’espoir d’obtenir le résultat escompté. L’automatisation du marketing en fait un processus direct. Mais souvent, les entreprises oublient la stratégie. Et c’est une des principales raisons pour lesquelles l’automatisation du marketing manque parfois son but. Reprenons les différentes étapes :

  • Stratégie : qui voulez-vous toucher ? que voulez-vous qu’ils fassent ? comment y parvenir ? Exemple : vous voulez, par le biais d’une campagne d’e-mailing avec un appel à l’action évident, que le public que vous ciblez crée un compte sur votre site Internet.
  • Configuration :  établissez une feuille de route claire et précise. Exemple : lorsque le visiteur clique sur le lien contenu dans l’e-mail, il arrive sur la page d’accueil ; s’il s’inscrit, il reçoit un message de remerciement ; s’il ne clique pas, il reçoit le message n° 2, etc. Servez-vous des outils disponibles pour automatiser ce processus.
  • Réalisation : obtenez des résultats de tous les aspects du processus : données sur la campagne, le consommateur et l’activité sur votre site Internet. Analysez ces données, corrigez et répétez.